Il y indubitablement une part d'orgueil (Humain) dans ce qui me pousse _ certains diront de façon un peu anachronique, voir ringarde _ à résister encore et toujours à l'intrusion (abusive) de l'ordinateur dans notre vie de tous les jours.
Aussi certains excés sont réellement inadmissibles ... comme l'insolence insupportable de ces correcteurs orthographiques qui se permettent de changer intrusivement les mots du texte que je suis en train de taper sous le seul prétexte qu'ils ne les connaissent même pas.
Autrefois, le correcteur (le bon vieux dictionnaire) savait rester à sa place et attendait qu'on l'ouvre. Jamis il ne se serait autorisé, impertinent, à reprendre l'Homme sans même tenir compte de son sentiment avisé.
Aujourd'hui, ces saletés d'inorganiques ineptes, effrontés, manichéens, à peine moitié de conducteurs, se permettent décidément toutes les inconvenances, et comme toutes les créatures, finissent par vouloir se prendre pour les maîtres.
L’outrecuidance numérique m’ exaspère à un très haut point. Déjà que Alpha-go ait gagné, ça m’énerve pas mal …